Archives pour la catégorie Seychelles

Seychelles, y a-t-il une vie après la plage?

Bonnes adresses à Mahé, l’île principale, et quelques balades après la plage

Après l’aperçu de mon premier billet sur l’archipel, les activités principales aux Seychelles on se les figure bien, n’est-ce pas ?…

On dort bercés par les vagues (ou par du reggae assourdissant, c’est selon), on profite de la plage à l’aube quand tout le monde dort, on prend le petit-déjeuner en terrasse ou sur le sable, et on part découvrir chaque jour une nouvelle plage un peu plus loin, il y en a tant et de si belles avec l’océan qui reste toujours à portée de main… On ne peut pas échapper à la mer cristalline, au sable fin comme du talc, au bleu seychellois. Et puis le soir, on se repose de longues journées à la plage… stop ! Cela arrive parfois, que tout le monde ne soit pas au même niveau de zénitude ! Moi-même, malgré avoir longtemps vécu à quelques pas de la méditerranée, je me vois mal passer une semaine à faire la crêpe… même pas sur un sable de rêve (et aussi parce que je milite pour qu’on fasse de notre temps d’oisiveté autre chose que passer une semaine à siroter des cocktails dans un hôtel de luxe). Alors comment s’occuper lorsqu’on a les jambes qui fourmillent, et cela même sur la plus paradisiaque des îles ?

Lire la suite

Publicités

Détour par les Seychelles

Des belles plages, quelques mythes et du farniente

C’est juste une impression, ou vous vivez le jour le plus long de l’année? Félicitations, vous entrez dans la saison estivale. Quelque chose me dit que dans l’hémisphère nord on rêve déjà de vacances sur le sable. Comme je vous comprends, moi… car de ce côté de la planète, on avance à grands pas vers l’hiver africain.  Ayant été privée de mer depuis un bon bout de temps, je rêvassais dernièrement si ce n’est de plages paradisiaques, au moins d’une eau à température supérieure à celle des piscines de Nairobi (pensez aux côtes bretonnes).

Voilà une bonne raison pour que, le mois dernier, fuyant les pires assauts de la mousson kenyane (ah les redoutables pluies de mai!), je parte profiter de quelques jours idylliques dans l’Océan Indien, et plus précisément aux Seychelles. Une destination que je croyais inabordable et dont j’avais entendu tout et son contraire à propos de l’accueil des seychellois, du coût de la vie et du respect de l’environnement. Mais comme je suis tout aussi incrédule que Saint Thomas, j’ai préféré aller voir par moi même.

Je ne suis pas en mesure d’approfondir la question mais il m’a semblé que la majorité de chaînes hôtelières de luxe tachent de se cacher élégamment dans la verdure et, sur les îles principales, les plages sont propres et restent publiques. Quant à la gaité de vivre des seychellois, elle est contagieuse et la zénitude créole est bien au rendez-vous. En somme, pour une dizaine de jours de farniente, sans aucune prise de tête, la balance est restée plutôt équilibrée. Mais si vous vous attendez à une étude de cas sur l’impact environnemental de la mondialisation touristique, les effets négatifs de la modernisation de l’archipel, ou le mythe de l’écotourisme aux Seychelles, il faudra revenir plus tard ;-).

Comment avons-nous joué aux robinsonnades pendant une dizaine de jours, je vous dis tout dans ce poste. Ça va vous donner envie de ressortir vos maillots de bain!

Courant-entre-deux-îles-Seychelles

Lire la suite