Archives pour la catégorie Allemagne

Speed-weekend, Aachen #2

Des eaux chaudes-bouillonnantes, voilà ce que j’ai à l’esprit depuis lundi. Est-ce parce que j’arrive au bout d’une semaine particulièrement éprouvante côté santé? Ou est-ce parce que les températures ne cessent de chuter? En tout cas, tout cela m’incite à replonger dans ma visite éclair à Aachen fin novembre (commencée ici).

Notre weekend ne s’est pas réduit à quelques saucisses et vins chauds entre deux balades. Je me réjouis d’ailleurs de voir que le Thalys affiche toujours de belles promos. Alors, si cette destination vous parle, voici mon récit dans cette ville hivernale et bouillonnante à la fois ! Avec quelques adresses pour les plus pressés.

Oui, oui, Aix-la-Chapelle vaut bien le détour ne serait-ce que pour un weekend éclair.  Au temps de l’Avent la ville regorgeait de charme avec un centre-ville très facile à parcourir en quelques heures. Autour de la mairie et de la cathédrale, on se promène aisément et sans agitation à la découverte des nombreuses statues aux visages enfantins.

Un centre-ville à l’échelle du piéton ! C’est tout comme j’aime, même par ce froid sec et piquant de saison.

la suite c’est ici

Avant-goût de noël

ou mon weekend éclair à Aachen  #1

L’idée de visiter Aix-la-Chapelle m’est venue par mon amie Beatriz qui habite en Allemagne. Nos dernières retrouvailles datent maintenant d’il y a 2 ans, c’était à Cologne. Elle-même résidant dans un coin assez reculé de l’Allemagne, nous tâchons toujours de trouver des points de rencontre à mi-chemin. C’est ainsi qu’on réussit à se partager équitablement le temps de transport.

Cette année, elle m’avait suggéré Aix-la-Chapelle de façon très enthousiaste. Hélas, les circonstances ont voulu que notre projet tombe à l’eau il y a quelques semaines. Sauf que… à aucun moment je n’ai pu me résoudre à faire une croix sur mon weekend !

Alors je lui ai écrit…

Ma très chère Beatriz,
Ah la déception ! Qu’est-ce que cela m’a démangé ! Tu m’avais donné tant d’envie de faire cette petite escapade. Je sais, tu ne vas pas me croire mais j’ai bien fini par enrôler mon Cher, presque de force, et à la dernière minute.
Par chance, j’ai encore trouvé 2 billets aller-retour Paris-Aix la Chapelle avec le Thalys. A des tarifs très corrects pour la saison, d’ailleurs.
L’astuce : éviter les dates aux alentours du 6 décembre, fête de la Saint-Nicolas en Allemagne, où les prix s’enflamment !
Je ne te cacherai pas, qu’au départ, Monsieur a traîné des pieds… c’est-à-dire qu’il a sous-estimé mes capacités de persuasion. Finalement nous nous sommes rendus à Aachen le temps d’un court weekend car, comme je t’avais expliqué, arrivé l’automne, nous avons généreusement puisé dans notre quota de congés annuels 😦
Que pourrions-nous bien faire à Aachen en l’espace de deux jours ? Avec toi, cela aurait été bière allemande et grosses rigolades. Nous on s’est plutôt régalés d’un avant-goût de noël et d’une cure thermale.
C’est drôle, diras-tu, mais Aachen est une ville que je me vois bien visiter par temps très froid. Cela doit être l’image que je me fais toujours de l’Allemagne : moi tenant un verre de vin chaud entre mes gants-mitaines, les pieds ensevelis sous une tonne de neige. Car venant d’un pays du sud, c’est à cela que j’ai tendance à réduire l’hiver. So komisch !
Nous avons adoré le marché de noël d’Aachen, il a le charme du véritable, comme ceux d’Alsace, si loin des marchés parisiens qui manquent cruellement de charme et d’authenticité.
Ah les beaux marchés de noël allemands ! Toujours accompagnés de ces sympathiques spectacles de l’Avent où des petits angelots vivants s’agitent sur scène.
Ils redonneraient la foi aux athées!
Tu t’imagines bien qu’en ce début de mois de décembre, la foule est au rendez-vous. Tout comme le soleil. Une circonstance inespérée, d’ailleurs, vu que l’automne semble se prolonger interminablement. Mais tu sais bien qu’ici la magie opère au coucher du soleil. On reviendra donc un peu plus tard, histoire de finir la soirée en beauté avec une choppe de Frankenheim Alt et une Halb-Meter Bratwurst noyée dans de la moutarde.
Regarde ces belles photos prises en absence des badauds…

 

la suite c’est par ici