Mousse au choco, petite note écossaise

Parce qu’un bon chocolat noir appelle un bon whisky, et vice versa. Un fait qu’on ne saurait nier quand on vit en Suisse et qu’on vénère l’Écosse.

Non, non… et non. Cela ne me tient pas particulièrement à cœur cette semaine de vous parler de mes avatars grammaticaux ni des frontières linguistiques suisses. Les températures estivales que nous avons en ce moment dans le Bern-Mittelland y sont sûrement pour quelque chose. L’été pointe à peine le bout de son nez mais il déclenche déjà chez moi les premiers signes de laxisme. Allez, il ne faut pas que je capitule, j’arrive bientôt à la fin de mon premier round avec l’allemand 😉 . Récemment, à l’occasion d’une petite réunion familiale très sympa, j’ai eu envie de replonger dans la fraîcheur de mon dernier séjour en Écosse. Comme le weekend dernier j’avais plus d’un amateur de whisky sous mon toit, je me suis dit qu’il n’y avait pas meilleure façon de faire plaisir aux invités qu’avec une mousse au chocolat noir, parfumée au single malt. Je sais, je m’étais promis de ne pas toucher au chocolat mais comme je tiens aux bonnes manières: les invités d’abord! On sait bien qu’on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre…

D’ailleurs, je ne m’attendais pas à ce que l’évocation de la mousse au chocolat dans mon billet sur quelques bonnes adresses de l’Aberdeenshire réveille des envies. C’était un petit clin d’œil aux gourmands, si j’avais su que cela entrainerait des effets subliminaux… Alors, pourquoi ne pas la partager cette gourmandise ? Il n’y a pas plus simple à faire ni à déguster. La mousse au chocolat n’a pas de secrets.

Avertissement : comme je dis à chaque fois que je parle de popote, ceci n’est pas un blog culinaire. Soyez indulgents avec mes photos improvisées au moment de la préparation car je ne fais pas de répétition. Ça va direct de la poêle à la bouche, quel qu’en soit le résultat. Un jour je vais me retrouver à devoir repêcher le téléphone dans la casserole !

L’ensemble des ingrédients et ustensiles nécessaires à la préparation sont sur la photo.

Ingredients-mousse-choclat-single-malt

1 tablette de 200g de chocolat (proportion de cacao selon votre goût)
50g de sucre semoule
1 pincée de sel
4 œufs
2 càs de single malt (un whisky de qualité svp!)

Préparation de la mousse au chocolat parfumée au single malt

  1. Casser les œufs. Séparer les blancs et les jaunes. Réserver les jaunes
  2. Monter les blancs en neige, avec une pincée de sel, jusqu’à ce qu’ils soient fermes. Lorsqu’ils commencent à montrer des capitons, ajouter le sucre et continuer de battre jusqu’à former une meringue brillante. Réserver au frais.
  3. Casser en morceaux les carrés de chocolat et les faire fondre selon votre méthode de préférence (micro-ondes ou bain marie)
  4. Ajouter les jaunes au chocolat fondu pour en faire un mélange lisse, et y ajouter le single malt en dernier
  5. Mélanger ensuite la meringue avec le mélange jaunes-chocolat (toujours insérer la meringue dans le chocolat, et non le contraire)
  6. Avec une spatule, travailler le mélange doucement en soulevant la masse jusqu’à l’intégration de la meringue. Ne pas l’écraser. Si la couleur de la préparation n’est pas complètement uniforme ce n’est pas grave, ça viendra plus tard
  7. Repartir la préparation dans des petites verrines ou verres de type bodega et garder au réfrigérateur 2 à 3 jours max.

Je prépare la mousse toujours un jour à l’avance et je la sers accompagnée de biscuits écossais au beurre ou shortbread, histoire de rendre hommage aux arômes qui ont inspiré la recette. Vous noterez d’ailleurs que je n’ajoute pas de crème liquide à la recette, comme c’est souvent le cas. J’ai une préférence pour le chocolat pur qui se marie mieux avec le spiritueux.

Whisky et chocolat forment un accord très particulier. Vous en avez sûrement déjà fait la dégustation. Cette alliance du feu, de la terre, du céréale… et maintenant du chocolat noir, en font une expérience tout sauf subliminale ! J’entends que les whiskys fumés ne soient pas au goût de tout le monde mais, personnellement, je suis attirée par les arômes très prononcés. Plus le single malt est fumé ou tourbé (peaty and smoky), plus j’apprécie leur mariage. Surtout lorsque le chocolat contient une forte proportion en cacao. Avec un chocolat pâtissier moyen (50% cacao) le rendu est un peu plus aérien mais la combinaison n’est pas si puissante.

Cette fois-ci, j’ai utilisé un single malt Ardbeg Supernova d’Islay et précédemment un Ardbeg 10 ans ou un Glenfarclas 105 (je suis nettement moins fan). Être entourée d’amateurs, c’est parfois avoir l’embarras du choix 😉 .

Cet élixir des dieux étant assez onéreux, vous noterez que la recette ne demande plus que 2 (voire 3) cuillères à soupe de whisky, ce qui est largement suffisant pour parfumer 4 à 6 verrines.

Robert-Burns-et-le-whisky-écossais

Souvenez-vous que l’abus d’alcool (ou de chocolat !) est dangereux pour la santé… mais ne négligez pas la devise du poète national écossais, Robert Burns :  Freedom an’ whisky gang thegither!  Y a-t-il un plus beau cri de victoire ?

J’adore ramener des souvenirs gourmands de mes voyages. J’attends avec impatience votre compte rendu de dégustation, vous avez devant vous un long weekend!

Publicités

3 réflexions sur “ Mousse au choco, petite note écossaise ”

Ne soyez pas timides, dites quelque chose...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s