Expatriation avec ses animaux: le retour en Europe

Vous vous interrogez sur l’entrée (ou retour) en Europe avec vos animaux de compagnie en provenance d’un pays tiers ? Dans ce billet, mon expérience de voyage et les formalités pour l’import-export de mes deux chats depuis le Kenya vers la Suisse.

Mes animaux domestiques sont toujours la pire source de stress lors de chacun de mes voyages. Rentrer en Europe avec nos animaux, après les avoir fait suivre en Afrique, a été le moment le plus redouté de notre déménagement.

Encore au Kenya, sans trop savoir quelle serait la nouvelle terre promise sur laquelle nous allions échouer, j’avais déjà commencé à me renseigner sur les démarches pour un plausible retour en France. Après tout, nous rentrions en Europe. Telle était notre seule certitude en septembre dernier. A nouveau, j’ai dû me pencher sur les sempiternelles exigences de l’UE, la rage, les parasites, les douanes, les voyages en avion… Bref, recommencer à zéro mais dans le sens inverse.

C’est ainsi qu’au moment où la fortune a crié « Suisse ! », la moitié de mon travail de recherche était accompli. Je dis bien « la moitié » car la Suisse se voulant exceptionnelle en matière de lois et d’usages, je craignais que ce minuscule pays alpin ne me mette encore des bâtons dans les roues. Elle aura beau faire bande à part, la Suisse a néanmoins cela de louable : pour l’UE, elle accepte la libre circulation des chats et des personnes ;-). Traduit dans le cas qui nous occupe : les procédures d’importation d’animaux domestiques en Suisse sont équivalentes à celles en vigueur dans les pays membres de l’UE. Un beau geste suisse qui m’a sauvé de la camisole de force.

Nous avons dû attendre d’être en possession d’un permis de séjour et installés dans notre logement définitif à Berne, avant de programmer l’importation de nos animaux. Puis tout s’est fait en douceur, comme on aime. Le retour des chats s’est préparé lentement mais très efficacement, et surtout cette fois ci : sans aucun stress. A croire que j’ai déchargé toute mon adrénaline dans la gestion du premier voyage vers le Kenya !

J’ai pu faire voyager mes compagnons avec Swiss (World Cargo), en vol direct à Zurich. Toujours privilégier les vols directs, il n’y a pas mieux comme procédure. Depuis, je me suis laissée dire que Zurich possède une superbe station animalière (de quoi rassurer énormément ceux qui font transiter leurs animaux par la Suisse en attendant de rejoindre un pays tiers).

Arsene-fait-son-regard-perçant-de-chat

Partir au Kenya fut une énorme galère au moment de trouver les infos, revenir en Europe a été un jeu d’enfant. Il existe sur le web de nombreux sites d’infos on ne peut plus précis ! Je me suis fiée à celui de l’OVF en Suisse (Office fédérale de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires) qui propose un formulaire en ligne permettant une simulation des formalités requises selon le pays de provenance et le type d’animal que l’on voudrait faire accepter en territoire suisse.

Documents exigés pour un déménagement en Suisse (ou dans un pays membre de l’UE) avec ses animaux de compagnie

En gros, voici les points  et documents incontournables:

  • Une micro puce dont la lecture, l’identification ou l’implantation doivent être effectuées avant la vaccination antirabique valable.
  • En cas d’entrée en Suisse-UE en provenance d’un pays à risque de rage (comme le Kenya), la puce électronique doit avoir été implantée avant la vaccination contre la rage, la date de vaccination antirabique servant de référence pour la prise de sang en vue de déterminer le taux d’anticorps contre la rage (sérologie)
  • Vaccination antirabique valable
  • Un titrage des anticorps (analyse de sang ou sérologie) est requis pour confirmer l’efficacité de la vaccination antirabique. La détermination du titre d’anticorps doit être faite dans un laboratoire reconnu par l’UE. Le titre doit être d’au moins 0.5 UI/ml.
  • Pour la Suisse, permis ou autorisation de l’OSAV si l’entrée se fait par voie aérienne directe
  • Certificat vétérinaire de bonne santé (par un véto du pays de provenance) et déclaration signée du propriétaire (par vous)
  • Passeport des animaux. Pour Arsène touts les vaccins ont été consignés dans son passeport français. Kikou, pour des raisons évidentes, n’en avait aucun. On a donc constitué un petit carnet de santé avec tous les éléments en attendant de pouvoir lui créer un passeport suisse dans un futur proche.

Kikou-philosophe

Lorsque vous arrivez par voie aérienne directe en Suisse, le contrôle des animaux se fait au poste de douane du trafic voyageur à l’aéroport (BIP).  Si les conditions d’importation (surtout de nature sanitaire) ne sont pas respectées, les animaux seront séquestrés par le service vétérinaire de frontière qui décidera des mesures à prendre. Retour, quarantaine ou euthanasie (!), les frais restent toujours à la charge du propriétaire.

Ces infos sont toujours à vérifier et à revérifier sur les sites officiels car la législation européenne peut changer à tout moment.

L’incontournable et célèbre micro puce

Si vous adoptez un chat ou un chien (avec sérieux), le premier réflexe doit être de l’identifier par micro puce dès lors que vous soupçonnez qu’il va devoir traverser des frontières. Si j’attire l’attention sur ce détail, c’est parce que j’ai manqué le coche avec mon chat africain!

J’ai fait vacciner mon chat Kikou contre la rage au moment où je l’ai recueilli, mais comme j’étais loin de me douter que notre séjour en Afrique allait prendre fin si soudainement, la micro puce est passée aux oubliettes.  Biiiip… mauvaise idée ! Car l’identification doit absolument se faire avant le vaccin antirabique. Du coup, le pauvre animal a dû se coltiner une piqure gratuite contre la rage. A savoir qu’entre l’identification, le vaccin antirabique et la sérologie antirabique plusieurs mois sont nécessaires avant que l’animal soit autorisé à passer les frontières Européennes. D’où l’intérêt de s’y prendre bien à l’avance.

Arsene-fait-sa-sieste

Arsène avait déjà traversé cette odyssée avant de quitter l’Europe (et en prévision de son retour), il pouvait donc voyager en toute liberté à condition d’avoir respecté la date de son rappel contre la rage. Finalement, il suffit de veiller aussi jalousement aux carnet de vaccinations de nos animaux domestiques qu’aux nôtres.

Faire pratiquer une sérologie antirabique au Kenya ?

Peut-on faire pratiquer une sérologie antirabique à Nairobi en vue de l’exportation de son animal domestique ? Oui, je suppose que n’importe quel vétérinaire peut se charger du prélèvement de sérum. Là où ça bloque c’est au moment de l’analyse… car il n’existe aucun labo agrée au Kenya pour s’en occuper. Mon véto de routine m’avait annoncé la couleur : c’était Londres ou l’Afrique du Sud… et plusieurs semaines d’attente (dont je ne disposais pas) pour recevoir les résultats! Panique générale. C’est Anita Mills de Yoani Yapperville qui, devant s’occuper des procédures d’exportation de mes deux chats, m’a sauvé la mise en me dirigeant vers une clinique vétérinaire en lien avec un labo français agréé. En moins de 10 jours, je recevais les résultats originaux.

Kikou-fait-sa-pose-favorite-de-chat

Mes adresses de confiance

Comme d’habitude, je livre les adresses professionnelles m’ayant rendu de bons et loyaux services.

Pour l’exportation de nos chats vers la Suisse : Anita Mills de Yapperville Kennels. En plus de la garde d’animaux pour les grandes vacances, elle s’est occupée des procédures d’envoi de nos animaux par cargo. Arsène et Kikou sont restés plusieurs mois dans son chenil en raison de nos incessants voyages et de nos premières démarches d’installation en Suisse. Elle s’est occupée en urgence de la micro puce et du vaccin antirabique de Kikou dès que nous avons appris l’imminence de notre retour. Depuis peu, sa structure est la seule agrée IPATA au Kenya et l’on trouve maintenant sur son site web des instructions claires sur les formalités d’entrée au Kenya avec des animaux domestiques.

Saint-Austin’s Veterinary Clinic, 91 James Gichuru Road, Lavington à Nairobi. C’est le véto qui a géré le prélèvement de sérum (tâche très délicate) et son envoi en France pour l’analyse. Démarche irréprochable et toujours de bon conseil. Prix plus raisonnables que d’autres vétérinaires consultés en parallèle. L’analyse doit être payée en ligne (au préalable) et uniquement auprès du laboratoire français .

Pour le transport, encore un cas de figure où j’ai fait appel à un « pet relocator » car les animaux ont dû voyager seuls, sans propriétaire ni responsable dans leur même vol. Nous sommes arrivés quelques semaines plutôt et comme nous étions déjà en possession d’un permis suisse de résidence en bonne et due forme, les animaux ont pu être acceptés en Suisse avec un certificat UE d’importation non-commerciale. Pour cela, une dispense a été demandée aux autorités Suisses, ce qui a beaucoup simplifié les démarches d’importation et réduit les coûts. Le transporteur d’animaux qui nous a aidés avec la paperasse d’importation est ACE Pet Moving dont les locaux se situent dans la zone de fret de l’aéroport de Zurich. Très à l’écoute dès le départ, il nous a bien dirigés pour la paperasse et a obtenu le permis d’importation en moins de 48h (l’efficacité suisse serait donc cela… ?). Tout s’est donc passé pour le mieux.

Jeux-de-mains-jeux-de-copains

Et le moral des chats dans tout cela, direz-vous ? Cela fait maintenant presque 2 mois qu’ils nous ont rejoints et ils sont en pleine forme, dixit le vétérinaire. Ils ont été inscrits dans la banque de données ANIS pour animaux pucés séjournant en territoire Suisse (AMICUS pour les chiens). Au départ, je m’en faisais des soucis car gloutons comme ils sont, ils touchaient à peine à la nourriture. Ils sont arrivés déboussolés, leur moral carrément en berne pendant la première semaine. Un peu comme moi, quoi. Eux et moi, nous étions tous en hibernation. La seule différence avec les chats, c’est que moi j’ai du mal à perdre l’appétit même en cas de grand changement 😉 .

Sinon, ça se passe comment chez vous ? Avez-vous déjà déménagé à l’étranger avec vos compagnons à quatre pattes? N’hésitez pas à partager votre expérience ci-dessous! Je suis preneuse d’infos et témoignages qui peuvent faciliter le déménagement et la vie de mes animaux expatriés;-).

Publicités

Ne soyez pas timides, dites quelque chose...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s