Soin et garde de vos animaux domestiques au Kenya

Vous êtes vous déjà demandé comment faire garder votre chat ou chien lorsqu’il vous a suivi en expatriation ? Dans ce billet, quelques infos et leçons tirées de mon expérience en Afrique, au Kenya. Et surtout, je vous livre ma super adresse de pension-garde d’animaux à proximité de Nairobi!

Time flies !.. Cinq mois se sont écoulés entre le début de nos vadrouilles sabbatiques, la fin de notre séjour au Kenya et nos premiers pas vacillants en Suisse. Et voilà la question qu’on me pose sans cesse : « mais où sont passés vos deux poilus »  ? Rassurez-vous, abandonner nos deux nounours (même s’ils nous coûtent une fortune en croquettes !) n’a jamais été au programme.

Nos carnivores domestiques ont atterri fin février à Zurich et se portent très bien. Après un bilan de santé complet, on leur a pris une carte de fidélité chez le véto. Nous en sommes à la troisième consultation vaccinale ! A la maison, ils s’habituent petit à petit à leur nouvel espace de vie, aux nouvelles températures, aux nouveaux bruits. Ils commencent enfin à comprendre que l’herbe ne pousse pas sur le parquet et qu’on ne peut pas faire son quart d’heure de folie près de la cheminée quand elle est allumée. En définitive, comme nous, ils marchent encore sur des œufs.

Pendant le dernier trimestre de 2016, alors que nous étions occupés à parcourir un petit bout de l’Afrique de l’Est, Arsène et Kikou sont restés en pension, à 100km de Nairobi, en train de se rouler sur l’herbe et de se la couler douce au soleil. Ils ont passé un merveilleux séjour de quatre mois consécutifs chez Anita Mills et son équipe de Yoani Yapperville. Des milliers de câlins par procuration, et surtout à plein temps!

Arsène et Kikou avaient déjà  pris l’habitude de séjourner dans le chenil de Yapperville à chacune de nos absences supérieures à une semaine. Le déplacement sur l’une des autoroutes les plus kamikazes du Kenya étant nécessaire, le voyage devenait très éprouvant pour moi et pour eux. Lorsque notre absence ne dépassait pas plus qu’un long weekend, ils restaient à la maison comme des grands, et quelqu’un passait tous les jours pour les nourrir et les chatouiller. Une petite pensée à ceux qui m’ont aidé à prendre soin des chats à la maison, et sans qui je ne serais pas partie vadrouiller sans soucis comme j’ai pu le faire. GRAND merci du fond du cœur !

chats-nairobi

Yapperville est un lieu fabuleux, et la seule alternative que j’avais envisagée pour mes chats. Coup de cœur dès la première visite. C’est justement sa situation à l’écart de Nairobi et sa cachette dans la campagne, en plein cœur d’un ranch à bétail, qui en font un chenil formidable. On trouve dans Nairobi-ville de multiples endroits appelés « kennels » (chenil ) pour chiens et chats, certains gérés par des vétérinaires eux-mêmes. Suite à des recommandations, j’ai donc voulu en visiter plusieurs, et là, l’horreur! Il n’était pas question que mes chats soient enfermés dans une boîte à chaussures. Rien que d’apercevoir la minuscule surface destinée à chaque animal, j’avais la gorge serrée.  Il y avait dans tous ces lieux comme des relents de SPA.

Qu’est-ce qui rend Yapperville si différent des autres, alors ? Le chenil de Yapperville est avant tout un ranch de bétail au sein duquel Anita Mills a installé une structure d’accueil pour chats et chiens qu’elle fait tourner depuis plus de 6 ans maintenant. Selon leur taille, les chiens sont installés dans des enclos collectifs que l’on nettoie régulièrement. Et le top, on les fait socialiser et courir régulièrement dans l’immensité de la plaine qui entoure le ranch.

liberte-pour-les-pensionnaires-du-chenil

Quant aux enclos destinés aux chats, ce sont des cubes très spacieux, bien délimités et entièrement grillagés de haut en bas. Malins comme ils sont les félins, pas moyen de s’échapper ! Les enclos peuvent accueillir un ou plusieurs chats habitués à vivre ensemble. Et comme ils sont proches les uns des autres, les pensionnaires peuvent interagir entre voisins immédiats sans que cela tourne à des conflits de territoire. Dans chaque enclos, des maisonnettes permettent aux animaux de se mettre à l’abri et de se reposer confortablement. Un gros tronc d’arbre aux formes biscornues fait office de griffoir et d’arbre à chat avec grand succès, d’ailleurs. Sans oublier le petit coin litière 100% terre rouge naturelle du pays ;-).

Comment rejoindre Yoani Yapperville Kennels

Sa situation est le seul hic car il faudra parcourir pas moins de 90km depuis Nairobi (en direction de Mombasa) pour trouver la perle. Et oui, encore l’un de ces endroits qui se méritent ! A l’aller, compter entre une heure et demie et deux heures par trafic normal, voire jusqu’à trois heures quand ça bouchonne trop.  Et rebelote pour le retour… mais bon, à ce stade du blog, on va dire que les problèmes de trafic à Nairobi n’ont plus aucun mystère pour vous ;-).

Yapperville est comme un oasis dans le désert de la plaine qui mène à Mombasa. Une fois passé l’aéroport de Nairobi, le pire est derrière vous. En longeant le Parc National de Nairobi pendant plusieurs kilomètres, on aperçoit des antilopes, des zèbres, des girafes… ça aide à se distraire et à détourner l’esprit des dangers de la route (sauf quand vous êtes au volant !). On se croirait presque en safari, sauf que cette route qui mène droit vers la côte est truffée de camions. Des heures de slalom infernal nous attendent. Point positif, la route est asphaltée, seulement les deux derniers kilomètres après le tournant sont une véritable piste de terre.

A ceux qui l’expérience de la conduite pourrait rebuter, voici la bonne nouvelle : le chenil propose un service de transport. On y apporte son compagnon au point de rendez-vous en ville, et le tour est joué. Henry, le transporteur, repart le camion chargé de petits pensionnaires. Le service est payant mais c’est sans stress, et vous êtes prévenus dès que la voiture arrive à destination.

le-camion-pret-a-repartir

Anita est vétérinaire (en plus !) et se fera une joie de vous montrer l’endroit sur rendez-vous. Les prix et conditions sont indiqués sur le site internet du chenil. Et pour voir comment les pensionnaires s’éclatent pendant que nous nous rongeons les ongles, il n’y a pas mieux que la page facebook de Yapperville qui est régulièrement mise à jour avec des nouvelles de nos boubous.

Après toutes les structures d’accueil et de soins pour animaux que j’ai consultées à Nairobi, je vous assure que s’il y a bien un endroit où vous pouvez laisser vos animaux en toute confiance c’est bien celui-ci. Ils prennent soin de nos animaux comme nous le ferions nous mêmes. Alors, si vous hésitez toujours à emmener votre animal en expatriation au Kenya, vous avez ici une belle solution face au casse tête des grandes vacances.

D’ailleurs, le moment venu de quitter le Kenya, Anita peut aussi assister avec les démarches d’exportation de vos compagnons. C’est avec son aide qu’Arsène et Kikou nous ont enfin retrouvés en Suisse fin janvier. Comment ont-ils voyagé ? Quelles sont les procédures d’exportation et de retour dans l’UE ? Dans un futur billet, je vous en dirai un peu plus sur ces « regroupements familiaux » que nous commençons à bien maîtriser.

Nourriture et soins de vos animaux expatriés au Kenya

Et quid de l’approvisionnement de croquettes et de litière à Nairobi? Y trouve-t-on des vétérinaires pros? Des animaleries, il en existe plusieurs bien achalandées mais uniquement dans les centres commerciaux les plus populaires. Vous y trouverez de la litière ainsi que de la nourriture d’importation (en provenance d’Allemagne), de type Bewi ou Leonardo, bien plus onéreuse qu’en Europe. Les accessoires sont également très chers. On peut vous demander jusqu’à 1000 USD pour une cage de transport IATA grand gabarit !

En parallèle, les deux chaines de supermarchés principales Nakumatt et Foodplus-Chandarana offrent, à des prix plus raisonnables, tout ce qu’il y a de plus populaire comme marque, par exemple Whiskas et Purina pour chien et chats (en versions sèche et humide). Attention néanmoins car ces supermarchés à l’occidentale ne se trouvent que dans les grandes villes du Kenya;  ailleurs il faut s’attendre à parcourir pas mal de kilomètres pour faire du stock.

En conclusion, mis à part les accessoires indispensables que l’on peut faire venir avec son fret aérien ou conteneur, à Nairobi il y a de quoi prendre soin au quotidien de nos chats et chiens dits « urbains ». Dans un pays comme le Kenya, avec de lourdes taxes d’importation, il faut garder à l’esprit que TOUT fonctionne par arrivages plus ou moins incertains. Un conseil gratuit donc : faites le plein d’avance y compris pour la litière ! Car ici, lorsqu’il n’y en a plus, c’est parti pour des mois d’attente…

Côté véto, je préfère ne pas conseiller d’adresse précise pour les soins de routine car j’ai tout simplement privilégié les cliniques vétérinaires proches de mon domicile. Le prix de la consultation varie d’une clinique à l’autre, et quoique s’agissant des mêmes labos pharmaceutiques, les prix des vaccins peuvent aussi dégringoler. Dans l’ensemble les soins restent plus abordables qu’en Europe, à l’exception des pipettes antiparasitaires qui sont incroyablement chères (ramenez-en!)

Malgré quelques expériences diverses et variées, j’ai toujours constaté que les animaux sont bien soignés, souvent avec peu de moyens, mais toujours avec beaucoup d’affection. Par exemple, le chaton que j’ai adopté malade a dû être traité avec des sirops antibiotiques pour bébé faute de dosages spécifiques pour animaux de petit gabarit (n’empêche qu’ils lui ont sauvé la vie). Quant à sa stérilisation, tout s’est très bien passée.

Je partage toutes ces infos parce que nos chats ont vraiment adoré leur vie à Nairobi et, comme leurs maîtres, ils s’y sont accrochés de toutes leurs griffes jusqu’au moment du départ définitif!

***Grand merci à Anita Mills de m’avoir permis de prendre quelques photos sur place à chacune de mes visites.

***Big thanks to Anita Mills for allowing photos from Yapperville to be posted on this article.

Publicités

2 réflexions sur “ Soin et garde de vos animaux domestiques au Kenya ”

Ne soyez pas timides, dites quelque chose...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s