Expat rencontre Drivy

Location de voiture entre particuliers? Expatriés conquis!

Nous faisons partie de ceux qui ont renoncé à « tout » en quittant Paris. Par là, j’entends les basiques d’une vie citadine courante: job, appartement, voiture. Alors cet été, de retour en France et en Espagne, on a dû se remettre à la bonne volonté et à l’hospitalité de parents, frères, sœurs et amis. Mais pour ce qui était de la question de comment se déplacer, du moins pendant notre séjour en France, la réflexion s’est imposée: voiture ou pas voiture? Malheureusement, écolos ou pas, pour bouger efficacement dans toute la banlieue parisienne, le deuxième argument l’emporte. Sauf que nous ne sommes plus motorisés…

Il y a maintenant une dizaine d’années, nous partions en Amérique Latine pour un très long séjour mais, à l’époque, nous avons opté pour garder notre voiture. Malgré avoir suivi à la lettre les conseils avisés de notre garagiste, notre voiture a très mal vécu ces 12 mois d’immobilité. Tout porte à croire que, pendant notre absence, elle a développé « un certain nombre de rhumatismes »… Résultat des comptes, moins de trois mois après notre retour elle a rendu l’âme, très opportunément, sur les autoroutes du sud de la France.  Ayant bien intégré la leçon, pour notre départ au Kenya, un des premiers réflexes a été de vendre notre véhicule.

Même si la région parisienne offre un réseau de transports en commun de rêve (et je suis un fervent défenseur et utilisateur du pass Navigo), se retrouver « piéton » quand on doit honorer mille et un engagements en banlieue parisienne dans l’espace de quelques jours, c’est éprouvant. Circuler à Paris par les transports en commun, c’est le top; mais parcourir la banlieue (au sens large) avec notre planning super serré, bonjour les changements! La tâche nous est apparue insurmontable et on a fini par se rendre à l’évidence que nous avions besoin d’une voiture.

Premier réflexe: la location classique. Là, pas de surprise, à quelques jours du weekend du 14 juillet, la disponibilité de véhicules de location faisait terriblement défaut! Notamment les voitures les plus petites et citadines. Les prix demandés pour quelques jours avoisinaient ceux d’un séjour tous frais payés aux Bahamas! Second réflexe: l’Autolib’ mais la formule revenait presque plus chère que la location classique. Alors je me suis souvenue du succès que les réseaux de l’économie collaborative rencontrent en Europe et nous avons tenté notre chance avec Drivy qui propose la location de voitures entre particuliers.

Je sais que cette formule fait ses preuves à Paris depuis un bon moment mais nous n’avions jamais eu besoin d’y faire appel avant cet été. Donc pourquoi pas? Puisqu’en général, il n’y a que la question de l’assurance qui peut nous tracasser.

Notre retour d’expérience avec Drivy? Franchement, c’était super! Et ce que nous avons apprécié pour une location de 4 jours en banlieue parisienne? :

-la réactivité dans la réponse du loueur choisi: même pas un quart d’heure!
-le large réseau de particuliers: nous avons trouvé au moins 5 options convenables tout près de notre domicile (ça aurait pu être notre voisin!);
-les prix demandés: tarifs journaliers hors concurrence pour le type de voiture citadine que nous cherchions;
-selon les cas, on peut même quitter le territoire français;
-l’assurance tous risques par Allianz;
-la simplicité de la démarche de location et la signature du contrat;
-les excellentes conditions (propreté, entretien) du véhicule loué;
-dans notre cas particulier: l’accueil et la souplesse du loueur (j’espère qu’ils sont tous aussi sympas!);
-et cerise sur le gâteau: le remboursement des kilomètres non effectués.

Je connaissais la formule TT (Transit Temporaire) proposée par les grands constructeurs automobiles français pour les non-résidents en France ou dans l’UE. C’est la solution idéale pour des longs séjours de vacances mais elle ne devient intéressante qu’à partir de 20-30 jours de location, donc plutôt une location de longue durée. Pour notre cas, avec une petite semaine de séjour en France, Drivy a été la bonne solution.

Au total, pour nos besoins particuliers et ponctuels d’expatriés de retour en congés de courte durée en France, nous avons trouvé l’expérience très pratique, abordable et rassurante. C’est simple,  je n’exclus pas une future récidive :-).

Êtes-vous un habitué de Drivy? Qu’en pensez-vous? Quelles autres solutions (abordables) de transport s’offrent à des expatriés de passage pour un court séjour en France? D’autres tuyaux à me donner pour mon prochain retour?

Publicités

2 réflexions sur “ Expat rencontre Drivy ”

  1. Nous nous sommes pose la memême question et avons opté pour garder notre voiture dans un garage loué. Bien pratique pour nos retours à Paris et nos trois jeunes adultes sont ravis d’avoir une voiture à leur disposition. Un petit luxe bien agréable.

    Aimé par 2 people

    1. Salut Cendrine! Oui, j’ai remarqué que c’est une source d’interrogation chez tous les expatriés, tout comme garder la maison, il parait. Pour vous, c’est évident, avec les enfants pour l’entretenir. Mais nous, c’est différent et avec la double appartenance, on passe pas mal de temps en Espagne aussi. On verra plus tard, on est des pro des voitures d’occasion 😉

      J'aime

Ne soyez pas timides, dites quelque chose...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s