Hé ho, me revoilà!

Il parait qu’on se pose des questions à mon sujet! Hé ho, hé ho, je suis vivant(e)… chanterait un certain musicien pour ados…

C’est donc bien légitime, puisque depuis mes impressions de la saison de noël à Nairobi et la cérémonie des vœux en janvier, plus rien. Ma touche « publier » est restée obstinément coincée. Scusate… mais comme l’année dernière, et toutes les précédentes d’ailleurs, j’étais très occupée à ne pas tenir mes bonnes résolutions de début d’année.

La petite blogueuse qui est en moi sommeillerait-t-elle ? Absolument pas! puisque je n’ai même pas le temps de rêvasser… Mais ça y est, je viens de tirer mon clavier de l’oubli.  Pour ceux qui se demandent si dans l’intervalle je ne serais pas partie élever des vaches masaïs dans la province du Rift Valley (ce qui revient à peu près à élever des chèvres dans le Larzac, pour vous traduire la métaphore), que cela vous rassure, je suis toujours à Nairobi. Ou dites plutôt que je suis enfin à Nairobi, car depuis quelques semaines j’éprouve un penchant délicieusement nomade. On verra ce qu’il en ressort dans mes futurs billets … ça me démaaaaange de vous parler vadrouille !

Pendant ma course à obstacles de ces dernières semaines, j’ai profité pour faire quelques rangements dans notre maison toujours prisonnière d’un écho récalcitrant (hourrah, notre fret aérien est enfin là !), j’ai aussi ressorti mes valises pour m’envoler aux Émirats Arabes et, quelques heures après mon retour, un autre avion se posait à Nairobi avec nos premiers visiteurs parisiens. Vous imaginez bien que leur programmer THE expérience inoubliable demande un certain investissement en temps et (particulièrement ici au Kenya) en énergie. Ils le méritaient bien ces vaillants pionniers de l’aventure kényane. J’ai confiance qu’ils seront repartis avec des souvenirs plein la tête, tout ce qu’il y a de mieux pour braver l’hiver parisien. Et, j’espère bien qu’en ce moment, hem! hem! … ils ne tarissent pas d’éloges sur notre hospitalité.

Le calme a fini par revenir. Me revoilà à profiter pleinement de la maison, et aussi à pouponner ! Enfin, façon de parler… (aha ! Cette anecdote je la réserve pour les futurs méandres de mon inspiration).

Et vous, rassurez-moi, en ce début d’année, combien de bonnes résolutions avez-vous déjà mises de côté ? Moi, cette fois-ci c’est pour de bon, j’enfourche mes dadas et je vous dis à très vite, car je sens mes doigts fraîchement prêts à caracoler sur le clavier!

A dada sur mon clavier…
Quand je tape il est douillet !

😉

Publicités

4 réflexions sur “ Hé ho, me revoilà! ”

Ne soyez pas timides, dites quelque chose...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s