Barcelone entre filles

Cela fait quelque temps que je ne suis pas passée par ces pages. Et ce ne sont pas des escapades à vous raconter qui me manquent, mais surtout le temps ! Les anglophones ont tellement raison : Time is Money. Des imprévus, des projets très prenants et l’approche des grandes vacances m’ont tenue éloignée du clavier, ce qui ne m’a pas empêchée de suivre vos publications et de continuer à lire les blogs auxquels je suis abonnée. Et puis, je ne me suis pas non plus privée de quelques petits voyages par-ci et par-là… vous commencez à me connaître !

Début juillet, j’ai pu faire un petit saut en Espagne, à Barcelone, pour fêter l’anniversaire d’une amie proche (la France m’a bien appris que la quarantaine, ça se fête !), où j’ai découvert une capitale catalane bien différente de celle d’il y a 4 ans lors de mon dernier passage.

Sur Barcelone, je pourrais en dire long. J’ai eu le plaisir de la visiter à tout âge, époque et saison, seule ou en couple, en famille ou avec des amis. L’une de mes meilleures amies d’enfance y habite depuis plus de vingt ans, la tentation d’y retourner revient donc sans cesse…

Si ce n’était pas un parfait anachronisme, je pourrais presque me vanter d’être parmi celles qui ont vu poser la première pierre du temple de Gaudí 😉

Ces dernières années les changements sont perceptibles à l’œil nu et samedi dernier j’ai vu un centre ville fourmiller de touristes comme jamais. Il arrive aux principales artères de la capitale catalane le même phénomène qu’à Paris avec les Champs Elysées : les entreprises et les habitations fuient de force au nom du tourisme. Le centre ville devient un lieu consacré prioritairement aux badauds étrangers et à la dépense.

Façade Casa Batllo

Mais moi, cette ville, quoi qu’elle commence à perdre son âme, je l’adore quand même. A chaque fois que j’émerge par l’escalator du train à Passeig de Gràcia, face à face avec la magnifique Casa Batlló, c’est le frisson assuré. Cette ville contient à elle seule tout ce que j’aime de l’Espagne.

J’ai pris l’avion au moment de la canicule qui nous est tombée dessus encore cette année, et j’ai cru partir en bord de mer, non pas pour chercher le soleil comme le voudrait la logique, mais pour le fuir ! Mais là, la destination s’est avérée mal choisie pour un weekend ressourcing et à l’ombre…

Atterrissage un vendredi matin, ça se voit que les vacances sont là ! Le quai de la gare de train à l’aéroport El Prat déborde. J’ai trente minutes pour rejoindre le centre ville et je crois que je n’ai jamais croisé une foule pareille auparavant. Au moins les transports espagnols ont le mérite d’être climatisés. Ah ! La clim… une chose si simple et tellement nécessaire à Paris. Ce sont là les petits détails de ce qui fut ma vie d’espagnole qui me hantent encore…

De ce weekend entre dames, pile- poil pour le « temps des terrasses » (je raffole d’apéros en terrasse et je les collectionne, les terrasses… et les apéros), je retiens 3 bonnes initiatives pour une escapade réussie. Voici le croquis de mon weekend.

Plan 1 : des vermouths et le Born

Faire le plan de rigolades et d’anecdotes partagées entre copines qui se retrouvent après des années d’absence. C’est ça l’amitié, papoter comme si ont s’était quittées hier. Il faut croire qu’avec l’âge, ces rencontres entre amies, bien que de plus en plus espacées, ne restent pas moins intenses. L’Espagne décontractée, qui vous décoince en deux bières trois mouvements, et le temps des terrasses apportent un côté très rafraichissant aux weekends entre filles.

Cette fois-ci c’est le quartier de El Born qui a été le scénario de notre rassemblement. C’est mon district préféré, avec ses vitrines bohème chic, ses magasins alternatifs, ses ruelles animées, l’élégante cathédrale Santa Maria del Mar et surtout mon apéro fétiche : le « vermouth » avec une tranche d’orange fraîche et son olive s’il vous plaît ! La canicule aidant, impossible de ne pas les enchaîner à l’heure de l’apéro. Après tout, c’est bien le temps des terrasses, non ?

Plan 2 : visite éclairée du temple de Gaudi

Ne pas oublier de passer saluer la Sagrada Familia. Rien de très exceptionnel… sauf qu’enfin elle ressemble à quelque chose ! Ma dernière visite date de 2009 et j’avais comme seul souvenir les murs couverts de bâches en plastique, des planches en bois à la place du sol et des échafaudages à perte de vue. Un souvenir pas très réjouissant. Pour ce weekend, c’est mon amie qui nous a concocté une visite guidée à l’heure de la sieste. Super idée pour se mettre à l’abri de la chaleur pendant quelques heures et pour me rafraîchir la mémoire sur la folie du grand visionnaire que fut Antoni Gaudí.

L’intérieur du temple a été pratiquement fini. Vers 17h la lumière pénètre violemment par l’un des latéraux, celui qui possède les vitraux aux couleurs les plus chaudes. Mystique certes, mais surtout très apaisant de se balader sous cet énorme édifice aux allures de forêt de pierre. Gaudí a bien réussi son rêve. Tout ici fait penser à des arbres géants qui protègent le visiteur, pendant que lui se laisse bercer par les lumières qui traversent la canopée de pierre.

Prochain rendez-vous que je ne voudrais pas manquer (et vous non plus) : 2026, année prévue pour l’achèvement des travaux. Date encore lointaine mais symbolique car elle célébrera le centenaire de la naissance de Gaudí.

Plan 3 : Palo Alto Market, ou la balade des bobos heureux

Ma toute nouvelle découverte (comme quoi avoir une copine sur place, ça paye !) : le marché des designers catalans de Palo Alto, dans l’ancien quartier ouvrier de Poblenou. Un coin assez excentré lorsqu’on visite Barcelone pour la première fois mais pour des visites successives ça vaut la peine de s’y rendre.

Abrité dans une ancienne usine qui ne paie pas de mine, et dans un quartier qui présente peu d’intérêt, le Palo Alto Market se donne des airs de marché londonien branché. Et franchement, il le réussit avec mention.

Bikine de pin-up Palo Alto

Des stands de jeunes entrepreneurs en tout genre : fringues, pâtisserie bio, déco, bijoux, chaussures, cosmétique naturelle à craquer à chaque pas. Le tout dans des lofts spacieux et frais, nichés dans des bâtiments recouverts de bougainvilliers. Quand ma copine Espe a proposé, je me suis inscrite la première ! Ce petit rendez-vous du design catalan a lieu généralement le premier weekend du mois et constitue une balade du dimanche très sympathique.

On peut goûter à tous les produits vendus sur place dans une ambiance rétro. Apéro rose au Bitter Kas, j’adore !, spritz-aperol et vermouth sous la végétation, le tout autour d’un concert de jazz ou d’une conférence par le dernier intello catalan. Envie d’essayer une robe de pin-up ? Osez, il y en a pour tous les goûts. Palo Alto Market c’est la balaaaaaaaaade des bobos heureux !

Pour se rendre au Market :

Prochaines dates le 5 et 6 septembre, Métro Selva de mar, ligne jaune, dans le quartier de Poblenou. Entrée 2€

On peut déjeuner sur place dans une terrasse à l’air libre qui propose toutes les saveurs typiques de la méditerranée sous forme de finger food. Mention spéciale pour la baraque à friture de poisson et la Roulotte qui Fume ! Autrement, je garde un souvenir délicieux du gazpacho de betterave.

Quand est-ce que j’y retourne ? Si cela ne tenait qu’à moi, le weekend prochain !

Et vous, quel est votre coin ou plan préféré à Barcelone ?

Publicités

18 réflexions sur “ Barcelone entre filles ”

    1. Hi Trudy! That’s lovely, thank you!!! Not easy to have wifi access these last days. I promise a reply since I’ve noticed you don’t like people who don’t answer questions…😉

      Aimé par 1 personne

  1. Je suis passé par Barcelonne au moins quatre ou cinq fois, et chaque fois ça été le coup de coeur. Je suis un passioné de Gaudi et j’ai visité et revisité la Sagrada Famillia, le park Guell et ma préférée, la Casa Batllo. Un excellent souvenir du Défilé des Rois un jour de janvier, un événement incomparable. Et la bouffe…! Tu as bien de la veine.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu sais, j’ai eu la chance que l’une de mes très bonnes amies s’y installe dès notre première année à la fac. Le coup de foudre depuis, et je me dis toujours que si je devais me réinstaller en Espagne, ce serait à Barcelone sans hésiter. Il y a des oeuvres de Gaudí aussi dans la banlieue, je ne sais pas si tu as eu l’occasion de visiter la crypte de Gaudi dans la Colonia Güell par exemple? L’un des secrets les mieux gardés de la capitale catalane.

      Aimé par 1 personne

      1. Je n’ai pas encore vu la crypte de Gaudi, ce sera peut-être pour la prochaine fois. Un week-end à la fois il faudra une éternité pour tout voir. Quelques visites inoubliables: le musée Picasso à Barcelone, celui de Miro du haut de Montjuïc et à Figueras, le musée Dali. Et dans le quartier El Born nous avons aussi fait la découverte du Musée du Chocolat et ses magnifiques sculptures faites entièrement de chocolat. Et les longues balades le long du littoral ou de la Ramblas. Que de souvenirs. Merci de me les rappeler.

        Aimé par 1 personne

  2. Je ne suis allée en Espagne qu’une seule fois dans ma vie, et c’était Barcelone en 2013. Même si j’imagine très bien que la ville a perdue de son âme, cela ne m’a pas empêché de tomber sous son charme ! J’y ai découvert le Cava (qui depuis, devient un peu à la mode en France, vu toutes les affiches que j’ai pu apercevoir) et j’espère bien visiter la Sagrada Familia un jour… J’avais beaucoup aimé le Parc Guell, déserté et un brin romantique sous la pluie d’Automne.
    Le Palo Alto Market fait effectivement penser à l’alternatif et très bobo Camdem Town, mais si les exposants proposent des produits « locaux » made in Spain, c’est nettement mieux (et puis en plus c’est excentré donc moins de foule) ! Y-es-tu revenue les mains pleines ?

    Aimé par 1 personne

    1. Et non, je voyageais avec valise de cabine pour weekend éclair!! J’ai profité pour consommer toutes les gourmandises sur place mais j’ai quand même acheté une jolie montre en papier. Si le cava te branche et que tu veux de bonnes références, n’hésite pas à demander car on trouve tout et n’importe quoi en France… vu que le champagne lui vole toujours la vedette. Je suis sûre qu’à NY tu en trouves aussi!

      Aimé par 1 personne

      1. Une montre en papier ! J’aime beaucoup l’idée.
        Oui, merci ! Ca serait super si tu avais quelques conseils Cava (ça me changera des piquettes locales chères qu’on trouve à NY).

        J'aime

Ne soyez pas timides, dites quelque chose...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s