A Paris, comme au Maroc

Un tour à la Grande Mosquée de Paris
Dépaysement marocain assuré en plein cœur de Paris

Ces dernières semaines, le besoin de vacances et la météo maussade me poussent à rêver constamment d’endroits extraordinaires qui aideraient à oublier que j’habite la métropole parisienne. Les vacances n’arrivent pas assez vite à mon goût.. et je suis toujours à la recherche de friandises pour tromper l’appétit! Me dépayser ne serait-ce que le temps d’une journée…  la Grande Mosquée de Paris, a su combler largement cette envie.

Très souvent, mon quotidien professionnel n’est pas de tout repos. Il y a cependant des avantages à côtoyer ce que je me plais à appeler les « serviteurs» du savoir et de la culture. De ce côté-là, je suis plus que ravie de travailler dans une université. Pour l’heure, je n’ai pas trouvé meilleur moyen d’élargir mes horizons pendant 8h par jour.

L’idée de visiter la Grande Mosquée s’est présentée lorsqu’on m’a proposé de rejoindre un groupe d’étudiants de licence. Or, en tout égoïsme, j’ai choisi une visite guidée privée de la main de Claude Roëls, l’un des collaborateurs de l’établissement qui m’emploie. Vous conviendrez qu’il est beaucoup plus sympa, et personnel, d’avoir un guide entièrement pour soi :-). Je souhaite remercier ici Claude, très chaleureusement, pour sa patience, sa connaissance de l’histoire de la Grande Mosquée, et de ce chapitre passionnant (et très actuel !) qu’est le dialogue entre religions.

La Grande Mosquée, c’est un oasis en plein 5ème arrondissement parisien. Que l’on soit pratiquant du culte musulman ou pas, c’est un lieu où il fait beau se recueillir.

A quelques mètres du charmant Jardin des plantes, le minaret de style marocain s’élève au-dessus des plus beaux immeubles du quartier. Quel surréalisme de voir cette figure quadrangulaire et ceinturée de mosaïques surgir à mesure que vous approchez la place du Puits de l’Ermite. Comment l’ignorer! Le sentiment de dépaysement est tel qu’on s’étonnerait presque de ne pas entendre l’appel du muezzin.

Vue du minaret

Dès que vous franchissez le seuil de la grande porte d’entrée, l’exubérance du jardin d’honneur avec ses fontaines, ses bassins et sa végétation vous transporte aux palais d’Afrique du Nord, aux jardins hispano-mauresques de l’Andalousie.

Construite en 1922, juste après la première guerre mondiale, elle fut la première mosquée édifiée en France métropolitaine. Des artisans et des artistes vinrent expressément d’Afrique du Nord pour la décorer. Mise à part son statut de lieu de prière, la Mosquée reste à jamais le symbole de l’amitié franco-musulmane.

Quel plaisir de découvrir que dans les murs de la métropole parisienne vit et respire un chef d’œuvre de l’Art musulman. Dans le grand patio au toit amovible, tout témoigne de l’authenticité du bâtiment : les sols en marbre, le plafond en bois précieux de cèdre, les milliers de zelliges colorées originaires de la méditerranée qui s’emparent de chaque centimètre des parois…

Zelliges en rosace

Les deux jardinets latéraux, avec leurs néfliers, oliviers, figuiers et j’en passe… sont des espaces paisibles où s’épanouit le gazouillis des oiseaux. On oublie vite que nous sommes au cœur de Paris.

La mosquée compte, avec la salle de prières qui peut accueillir jusqu’à 1000 personnes, une salle d’honneur et une belle bibliothèque où chercheurs et étudiants se réunissent.

Grand patio

Grande Mosquée de Paris
Accès Place du Puits de l’Hermite.
Visite tous les jours sauf vendredi, petite participation demandée.
Métro Place Monge.

Au moment de mon passage en avril 2015, la Mosquée vient d’entreprendre des travaux de rénovation. Un enquiquinement nécessaire, même s’il peut diminuer sensiblement le charme des lieux. A votre grande chance, le jardin d’honneur est épargné et toujours prêt à exhiber sa beauté en cette période de printemps.
A ne pas rater !

Jardin d'honneur

Si vous visitez à l’heure du déjeuner ou du goûter, ne manquez pas le restaurant de la Mosquée et son salon de thé. Vous vous sentirez comme au Maroc le temps d’un tajine ou d’un verre de thé à la menthe. Nous avons été accueillis comme à la maison (merci Claude!).

Je ne me souviens pas avoir été aussi émue par un tajine : l’agneau aux poivrons avec sa semoule à la cannèle, une tuerie!

Tajine aux poivrons

Patio du salon de thé

Restaurant de la Grande Mosquée
Accès au 39 rue Geoffrey Saint-Hilaire, ouvert tous les jours.
Couscous et tajine environ 17€, thé à la menthe 2,50€.

Un lieu inattendu au cœur du 5ème arrondissement, et une coche de plus dans ma liste d’immanquables. Le patio-salon de thé est un vrai bol d’air si vous vous retrouvez à tuer le mois d’août à Paris.

Et vous, quels lieux inattendus au cœur de Paris connaissez-vous  ?
Quels endroits chamboulent vos repères parisiens ?

Publicités

8 réflexions sur “ A Paris, comme au Maroc ”

  1. Malgré de nombreux séjours à Paris, je découvre pour la première fois la Grande Mosquée. Merci!
    Cela me rappelle mon passage à Grenade et à l’Alhambra, les jardins, les mosaîques, l’art Musulman. A la Grande Mosquée, on y retrouve peut-être un peu plus de tranquilité.

    J'aime

  2. Beautiful and calming ,truly a place for deep thought and peaceful thoughts. Even the restaurant looks like an oasis, like a walk across the Mediterranean.

    J'aime

  3. J’avais également profité d’une visite commentée fort intéressante mais là je crois que tu as eu un guide en or ! Avant j’aimais aussi le hammam de la mosquée mais il faudrait qu’ils fassent quelques travaux d’embellissement. Pour un thé et des pâtisseries je passe toujours à la Mosquée quand je suis au jardin des plantes !

    Aimé par 1 personne

    1. Moi je n’en profite pas assez souvent 😦 sauf les rares occasions oú j’emmène des non-parisiens en visite, dommage! C’est vrai que le jardin des plantes est tout près. Nous y avons été au même moment, je ne connaissais pas les grandes serres.

      J'aime

  4. Je l’ai visité 3 fois et c’était un vrai plaisir à chaque fois. C’est un site magnifique, un havre de paix. Je n’ai pas eu l’occasion de gouter le tajine, mais le thé vert, dans mes souvenirs, y est excellent.
    J’aime beaucoup le Jardin des Plantes juste à côté (surtout pour y courir).
    Le dernier endroit inattendu que j’ai découvert, c’est dans le 13e arrondissement, près du métro Tolbiac : la rue Dieulafoy. C’est comme la fameuse rue Crémieux près de Gare de Lyon dans le 12e ou Villa Léandre à Montmartre : des belles maisons colorées pleines de charmes, des ruelles calmes. On se croirait dans une petite ville loin de Paris.

    Aimé par 1 personne

Ne soyez pas timides, dites quelque chose...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s