Rando-dodo-rando! Sierra de Cazorla

Ça y est nous sommes bien arrivés !

Pas besoin d’aller très loin pour plonger dans la nature. Notre hôtel est le point de départ de plusieurs sentiers de petite randonnée (3h max). Très tôt le matin, il suffit de prendre le chemin qui descend en contrebas de l’hôtel et très vite on se surprend à marcher sur un tapis de pommes de pin, parmi des dizaines de sauterelles surprises par le bruit de nos pas.

Biches à l'ombre

Rien que nos pas ici, et lorsqu’ils s’arrêtent,

le silence

Le sentier descend et croise plusieurs ruisseaux asséchés par le manque de pluie en cette saison. Émerveilles, nous découvrons des familles entières de biches, des lézards, une myriade de papillons qui nous tournent autour. Et puis, l’aigle majestueux qui nous survole.

Sur le chemin de retour, le soleil dans le dos, nous jouons à pourchasser notre ombre, comme lorsque nous étions enfants. Un jeu qui nous aide à oublier le poids de la chaleur, devenue écrasante. De loin, nous apercevons l’ancien pavillon, solitaire, dissimulé par la verdure.

Le petit-déjeuner de 10h nous attend.

Plusieurs jours se succèdent ainsi. A l’ombre des pins, au bord de la piscine, dans la fraîcheur et le calme des nuits serranas. Le soir, deux coupes à la main, nous quittons notre chambre sur la pointe des pieds. Il n’a pas été difficile de se glisser en cachette jusqu’à la piscine pour contempler, allongés sur les hamacs, l’immensité de la nuit étoilée.

-Tu prendras un peu plus de cava… ?
C’est amusant. Peu après, le bruit de quelques pas timides dans l’herbe. Nous aurons fait des émules.

Qui peut donc résister à un ciel si limpide ? Croyez-moi, il faut en faire des kilomètres pour des authentiques soirées à la belle étoile comme celles-ci.

Cette nouvelle visite à Cazorla a secoué les souvenirs de ma jeunesse, comme à chacun de mes voyages en Espagne. Déjà de retour chez mes parents, je m’amuse à comparer les vieux clichés, maintenant défraîchis, de mon ancien Canon avec ceux pris récemment. La Sierra n’a pas changé, seulement les jeunes visages qui se dessinent sur les photos.

Certes, les souvenirs continuent de me faire voyager. Moi, l’évocation de la fraîcheur m’a ramené à Cazorla cet été. Et vous, où vous entrainent-ils vos souvenirs?


En manque d’adresses dans le Parc ? Je vous prête les miennes.

Parador Nacional de Cazorla, Sierra Cazorla s/n Cazorla Jaen
Qualité-prix impecables

Meson el Parral, à Arroyo frio, 5km de l’hôtel ci-dessus.
Dans une terrasse sympathique, le meilleur agneau grillé du coin servi à la bonne franquette

Paradores est une ancienne mais solide chaîne hôtelière espagnole qui s’affiche moyen-haut de gamme. Le concept étant des hôtels logés dans des bâtiments historiques qui présentent un certain charme ou qui profitent d’un emplacement exceptionnel. Moi-même ayant séjourné dans un petit bouquet de paradores, pour des longs weekends généralement, j’ai tendance à relativiser l’état de conservation et d’entretien de ces bâtisses. Car j’apprécie cette chaîne qui a su garder une approche personnalisée du client et qui, pour moi, présente une constante quelque soit le nombre d’étoiles: la qualité du service.

A Cazorla, j’ai été surtout conquise par l’emplacement géographique de l’hôtel, c’est tout à fait ce que je recherchais.

 

Publicités

Ne soyez pas timides, dites quelque chose...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s